Le label Flamme Verte


poêle-label-flamme-verte

Le contexte


Première source d’énergie renouvelable consommée en France, le bois allie atouts environnementaux et économiques. Le succès de ce combustible, porté depuis quelques années par des incitations fiscales, passe par le développement d’appareils de chauffage de nouvelle génération, labellisés Flamme Verte, qui garantissent les meilleures performances énergétiques tout en préservant encore mieux la qualité de l’air.
Géré par le Syndicat des énergies renouvelables, Flamme Verte labellise les appareils domestiques de chauffage au bois : inserts et foyers fermés, poêles, chaudières et cuisinières.

Le Label


Les appareils Label Flamme Verte disposent des meilleures performances inscrites dans les normes européennes. Depuis la création du label en 2000, le rendement des appareils indépendants Flamme Verte est passé de 40 en moyenne à plus de 70 %, voire 85 % pour certains. Quant aux émissions de monoxyde de carbone, elles ont été divisées par 8 sur les meilleurs appareils et se réduit aujourd’hui à moins de 0,3 % du volume des fumées tous les appareils Flamme Verte.
En ce qui concerne les chaudières, anticipant un projet de norme européenne, les signataires de la charte ont défini des classes de performances très exigeantes qui leur permettent de proposer des chaudières au rendement particulièrement élevé – de 80 à 85 % sur PCI (Pouvoir Calorifique Inférieur) – et émettant un minimum d’émissions polluantes. Certaines d’entre elles atteignent plus de 90 %. Plus le rendement de l’appareil est performant, moins l’utilisateur consommera de bois, de granulés ou de plaquettes, pour la même qualité de chauffage.