Illustration de l'article

Énergie renouvelable : Bestove vous informe sur cette solution

Les énergies renouvelables sont issues de sources naturelles comme le soleil, le vent ou l’eau. Inépuisables et peu polluantes, elles se démarquent des énergies fossiles comme le pétrole ou le charbon qui ont un impact fort négatif sur l’environnement. Découvrez à travers le présent article, les différentes sources d’énergies renouvelables ainsi que les nuances existantes entre celles-ci et la notion d’énergie propre. Nous évoquerons également les granulés de bois, une source d’énergie renouvelable qui mérite une attention toute particulière.

Qu’entend-on par énergies renouvelables ?

La société actuelle est une grande consommatrice d’énergie et les énergies non renouvelables sont les plus utilisées. Par opposition à ces dernières, les énergies renouvelables proviennent de sources renouvelées en permanence par la nature. Quelles sont-elles concrètement ? Quels sont leurs impacts sur l’environnement ? Et d’où proviennent-elles ?

Définition et avantages de l’énergie renouvelable

Comme précédemment énoncé, les énergies renouvelables (EnR) désignent toutes les énergies issues de source naturelles comme le soleil, le vent, l’eau, la mer, la terre, etc. Contrairement aux énergies non renouvelables (fossiles et nucléaires) qui s’épuisent inexorablement et entraînent des conséquences sur l’environnement, une énergie renouvelable est écologique et inépuisable.

Également appelées énergies vertes et certaines fois assimilées à l’énergie propre, les énergies renouvelables créent peu de déchets et d’émissions polluantes. Leur exploitation a donc un impact très limité sur l’environnement. Comment cela s’explique-t-il ?

Les énergies dites fossiles utilisent un combustible à ressource limitée. Il s’agit par exemple des ressources naturelles comme le pétrole, le charbon ou encore le gaz. Leurs techniques d’extraction consistant à trouver la ressource où elle se situe, les exploitants sont dans l’obligation d’aller les chercher plus loin sous terre, surtout en raison la consommation mondiale actuelle qui est de plus en plus grandissante.

De ce fait, contrairement à l’énergie renouvelable, le rythme d’extraction de ces ressources naturelles, qui par essence ne se renouvellent pas, est très rapide. Cette extraction excessive conduit indubitablement à leur raréfaction prochaine voire à leur disparition. Cela entraîne non seulement l’augmentation à terme du coût des énergies non renouvelables, mais également leur impact sur la planète.

Par ailleurs, en comparant leurs cycles de production, on constate que la facture énergétique des énergies renouvelables est nettement meilleure que celle des énergies fossiles, et cela, en grande partie grâce à la source d’énergie renouvelable qui est inépuisable. Ainsi, les installations solaires, éoliennes ou hydrauliques ne produisent aucun ou très peu de rejet de CO2, ce qui les différencie d’une production d’énergie fossile basée sur une étape de transformation ayant un impact négatif sur l’environnement, notamment en matière de pollution.

Les différents types d’énergies renouvelables

Il existe plusieurs sortes d’énergies renouvelables, variables en fonction de la source dont elles proviennent. On distingue donc :

  • L’énergie solaire : elle est produite par les rayons du soleil. Il en existe deux types. La première est l’énergie photovoltaïque qui transforme l’énergie contenue dans le rayonnement solaire en électricité grâce à des panneaux solaires photovoltaïques. Il s’agit clairement d’une énergie renouvelable. La seconde est l’énergie solaire thermique. Celle-ci transforme l’énergie produite par le rayonnement solaire en chaleur, à l’aide de panneaux solaires thermiques ;
  • L’énergie éolienne : elle provient du vent. Les éoliennes sont la version moderne des moulins à vent. Grâce à un générateur et à partir des déplacements de masses d’air, les éoliennes permettent de transformer la force du vent en électricité. Elles peuvent s’installer sur terre, mais également sur mer.
  • L’énergie hydraulique : cette énergie renouvelable est produite à partir de l’eau. Grâce à des barrages, aux marées, aux courants marins ou aux vagues, elle profite de la force de l’eau (fleuves, rivières, mer, etc.) pour produire de l’électricité. On parle d’hydroélectricité. C’est donc la force de l’eau en mouvement qui est exploitée pour produire cette électricité.
  • La biomasse : l’énergie biomasse est obtenue à partir de la transformation de matières organiques végétales (végétaux, bois, déchets agricoles, etc.) en électricité ou en chaleur. Ces matières organiques sont transformées en ces deux types d’énergies par des procédés thermiques (pyrolyse, gazéification, combustion, métabolisation) ou biochimiques, tels que la méthanisation. Le granulé de bois en fait partie.
  • La géothermie : il s’agit d’une énergie renouvelable qui provient de l’extraction de la chaleur contenue dans le sol ou les couches terrestres. En effet, grâce à l’extraction de l’eau chaude des nappes dans le sous-sol de la Terre, les centrales géothermiques exploitent la géothermie pour la convertir en énergie électrique ou thermique. Ainsi, elle s’utilise pour produire de l’électricité ou encore sous forme de chauffage.

Quelle est la distinction entre énergie renouvelable et énergie propre ?

On distingue ainsi l’énergie renouvelable, les énergies fossiles et l’énergie nucléaire que l’on peut classer dans la catégorie des énergies non renouvelables. On entend aussi beaucoup parler d’énergie propre, souvent confondue avec les énergies renouvelables. Mais est-ce réellement pareil ?

Le concept d’énergie propre

Une énergie propre ou énergie verte, est une source d'énergie primaire qui produit une quantité relativement faible de polluants lorsqu'elle est transformée en énergie finale puis utilisée. On peut donc la définir comme une source d’énergie dont l’exploitation ne produit qu’un minimum de polluants par rapport à d’autres sources d’énergie qui sont généralement utilisées et qui ont un impact plus négatif sur l’environnement. Il s’agit ici, d’un point commun avec l’énergie renouvelable. En outre, il existe trois grandes sources d’énergies vertes, notamment :

  • L’énergie solaire qui permet de fabriquer de l’électricité grâce à la réflexion solaire sur les panneaux photovoltaïques ou encore dans des centrales solaires thermiques ;
  • L’énergie éolienne qui produit de l’électricité grâce au vent. Les éoliennes (également appelées aérogénérateurs) créent de l’énergie grâce à la force du vent ;
  • L’énergie géothermique qui sert à fabriquer de l’électricité dans les centrales spécialisées en utilisant l’eau très chaude qui se trouve dans les profondeurs de la terre.

Il faut noter qu’outre ces principales énergies qui sont également assimilables à l’énergie renouvelable, on dénombre d’autres sources d’énergie que l’on peut qualifier de propres. Il y a par exemple, l’énergie hydraulique, la biomasse, la traction animale, mais aussi la propulsion humaine (comme le déplacement à vélo).

Quelle différence avec l’énergie renouvelable ?

Bien que la notion d'énergie propre semble se rapprocher de celle dite renouvelable, elles sont toutefois bien distinctes. En effet, une énergie est qualifiée de renouvelable si elle se renouvelle, indépendamment de la pollution ou des déchets qu'elle génère. Par contre, le fait qu'une énergie soit propre n'implique pas nécessairement qu'elle soit indéfiniment disponible.

Ainsi, contrairement à l’énergie propre, l’énergie renouvelable ne prend pas en compte la pollution de l’environnement. La principale caractéristique de ce type d’énergie est le fait que celle-ci soit inépuisable, qu’elle se régénère automatiquement par elle-même. Il est donc évident, que le but des énergies propres est de produire le moins de pollution possible durant le processus de transformation de l’énergie tandis que l’objectif des énergies renouvelables est de créer de l’énergie à partir d’éléments naturels inépuisables.

Que sont les granulés de bois ?

Le granulé de bois encore appelés pellet est une combustible fabriqué à partir de plaquettes de bois et de sciure propres et issus des déchets de scierie. Ils ont une forme cylindrique et mesurent en moyenne 2 centimètres de hauteur pour un diamètre de 6 millimètres. Cette source d’énergie renouvelable se forme sans ajout de produits chimiques.

Le processus de compactage se fait lors du passage dans une presse sans utilisation de colle. La lignine présente dans le bois se comporte comme un liant qui agglomère naturellement la cellulose. Après refroidissement, la matière devient tout simplement dure.

Les pellets ont l’avantage d’avoir une excellente qualité de combustion et de produire peu de cendres. Ils sont également très accessibles, car ils peuvent s’acheter en sacs ou être livrés en vrac par un camion-souffleur.

Les granulés de bois s'utilisent dans des appareils spécialement conçus pour leur combustion tels que les poêles à granulés, les chaudières à granulés ou encore les inserts à granulés. Ils ont l’avantage de se comporter comme un fluide et ce qui permet de rendre les appareils entièrement automatiques.

Quels sont les avantages des granulés de bois pour l’environnement ?

Les granulés de bois présentent de multiples avantages en termes de préservation de l’environnement.

Ils utilisent les déchets de scierie ce qui fait que le granulé est un maillon de la filière bois et contribue à la bonne gestion de la forêt.

L’approvisionnement de la matière première doit se faire dans le rayon le plus court possible.

Ils ne contribuent pas à l’effet de serre. Ils présentent un bilan neutre en CO2, ce qui signifie que la combustion du bois n’émet pas plus de CO2 que l’arbre n’en a absorbé durant sa croissance.

De plus, la normalisation du combustible-bois et la technologie moderne des appareils, les granulés garantissent une combustion très propre. Les appareils à pellets, par leur rendement, restent en deçà des valeurs limites prescrites par l’Ordonnance sur la protection de l’air.

Les retombées économiques de l’utilisation des granulés

L’usage de l’énergie renouvelable que constituent les granulés de bois pour le chauffage reste également économique. Le prix de l’énergie produite par la combustion des granulés de bois est l’un des moins chers du marché et varie entre 4,5 et 7,5 centimes par kW/h.

Le chauffage aux pellets coûte en moyenne 2 fois moins cher que d’autres énergies tel que l’électricité ou le fioul domestique, pour une valeur énergétique équivalente.

Un autre avantage financier est le crédit d’impôt qui s’applique sur l’installation d’un poêle à granulés (comme nous l’évoquions ici). Comme il s’agit d’une source d’énergie renouvelable, l’État subventionne les travaux d’installation de poêle et chauffage à granulés de bois.